biographie

Tôt à l’adolescence, j’ai développé une passion pour la guitare. Cette passion m’a d’abord conduit à l’université McGill pour l’obtention d’un baccalauréat et d’une maîtrise en interprétation sous la direction d’Alvaro Pierri ; puis à Paris pour deux années pendant lesquelles j’ai travaillé sous la direction de Roberto Aussel. Cette formation m’a valu de remporter des prix lors de concours internationaux. Par ma pratique, je comprends donc très bien le point de vue de l’instrumentiste et ses besoins.

En 1999, le célèbre luthier Daniel Friederich m’écrivait pour me dire qu’il allait enfin réaliser une commande placée sept ans plus tôt. J’ai alors eu cette idée folle de fabriquer en simultané une guitare pendant qu’il confectionnait la mienne. C’est ainsi que sous la généreuse direction de Jean Rompré, j’ai appris le métier de luthier dans son atelier. Ces fructueux échanges se poursuivent toujours aujourd’hui. Tout naturellement, j’ai débuté avec une copie de Friederich : comme il me l’avait lui-même dit lors de notre rencontre, il faut bien commencer quelque part! C’était également, pour moi, une forme de reconnaissance après toutes ces années passées à jouer sur ses merveilleux instruments, les écouter et les apprécier.

Évidemment, Friederich finit bien avant moi! Mais j’avais la piqûre. Quelques années plus tard, j’ai également profité des précieux conseils du luthier Olivier Fanton d’Andon qui m’a invité à deux reprises dans son atelier en France. Plusieurs de mes techniques de fabrication sont encore aujourd’hui le fruit de ces rencontres.